Déesse du glucose : Que pensez-vous des conseils diététiques de l’Instagrameuse Jessie Inchauspé ?

Publié le 21/09/2022 à 19h00

, mis à jour le 21/09/2022 à 19h00

avec l’aide de

Dr. Arnaud Cocaul

Glycémie régulée : des bénéfices sur l’humeur, l’énergie, la peau

Glycémie régulée : des bénéfices sur l’humeur, l’énergie, la peau

(nutritionniste santé)

Vérification médicale :

22 septembre 2022

Sur Instagram, Jessie Inchauspé – connue sous le nom de « Glucose Goddess » – soutient la méthode sans intervention, contre l’abus de sucre. Mais que pensons-nous ? Nous avons demandé au Dr. Arnaud Cocaul, nutritionniste.

NON aux régimes, OUI à WW !

NON aux régimes, OUI à WW !

Les recommandations de Jessie Inchauspé

Les recommandations de Jessie Inchauspé

Après un grave accident, à l’âge de 19 ans, et de nombreuses recherches scientifiques sur le sujet, Jessie Inchauspé s’est rendu compte que sa glycémie élevée avait un effet sur sa santé physique et mentale. C’est donc tout naturellement qu’elle a décidé de partager ses astuces sur la régulation de la glycémie avec le plus grand nombre, sur Instagram – où elle est suivie par plus d’un million de personnes – mais aussi sur papier, à travers son nouveau livre « Glucose Goddess ». « 

Pour la biologiste Jessie Inchauspé, stabiliser la glycémie est une véritable philosophie de vie.

« Tout le monde gagne en évitant les pics de glucose », a-t-elle déclaré dans une interview.

En effet, ces pics stimulent, selon elle, « trois processus physiologiques : sécrétion d’insuline, inflammation, vieillissement prématuré. Ces trois processus sont à l’origine : appétit, faim chronique, fatigue, vieillissement, rides », acné, insomnie, ovaire polykystique. syndrome, et évidemment le développement d’un diabète silencieux… », a-t-elle confié à Vogue.

De nombreuses raisons ont poussé Jessie Inchauspé à revoir son alimentation.

Le biochimiste conseille d’abord « de changer la façon de manger » des aliments. Autrement dit, mangez d’abord des légumes (leurs fibres font baisser le taux de glucose sanguin), puis des protéines, des graisses, des féculents et enfin des sucres.

À LIRE  Canicules : notre conseil pour rester en bonne santé

Un « truc », qu’il ne faut pas prendre selon Arnaud Cocaul :

« Pendant le repas, on mange des portions, différents types de nutriments. Ainsi, le sucre le plus élevé sera éliminé lors de l’entrée/plat ou du plat/dessert. Il faut donc que la plupart des Français aient Le vrai danger de telles recommandations, c’est que vous tombez dans la division alimentaire ou le péché alimentaire.

L’Instagrammer recommande également d’ajouter des légumes en entrée à n’importe quel repas.

Une habitude pas forcément « aberrante » selon la nutritionniste puisqu’on mange souvent naturellement « de la soupe ou des crudités en entrée, ce qui augmente surtout la satiété grâce à la teneur en fibres ». Pourtant, si les légumes sont servis en accompagnement du plat principal « c’est aussi très bon, tant que les légumes sont présents » explique l’expert.

Concernant le petit-déjeuner, qui devrait être 100% salé selon Jessie Inchauspé, l’experte a souligné :

Laisser un commentaire