Mademoiselle Lenormand, l’ascension du voyant : épisode 1/2 du podcast La sibylle du faubourg Saint Germain

Marie-Anne Lenormand, originaire d’Alençon, arrive à Paris quelques années avant la Révolution française. L’instabilité politique de l’époque, une rencontre décisive et beaucoup de culot lui ouvriront les portes du succès.

Lorsque Galilée, au début du XVIIe siècle, découvrit les immenses profondeurs du ciel grâce à une lunette astronomique, il signa le divorce entre la science et la voyance, notamment l’astrologie. La légende de la carte a suivi, puis le somnambulisme, maintenant connu sous le nom d’hypnose. Ces pratiques se sont développées dans tous les secteurs de la société, des rues sombres aux appartements luxueux, jusque dans les salons des rois et des empereurs. A cet égard, quelque temps avant le début de l’année, une jeune Alençonnaise du nom de Marie-Anne Lenormand est venue Paris Révolution Française. Elle avait un penchant pour les mathématiques et était très intéressée par le théâtre, mais a finalement choisi la voyance. Elle ouvre rapidement son propre « bureau de voyance », dissimulé sous l’enseigne d’une « librairie » au 5 rue de Tournon, où il restera près de 50 ans. En ce lieu elle recevra de nombreuses personnalités de l’époque, Marat, Robespierre, Saint-Just et même l’Impératrice Joséphine, dont elle deviendra la confidente.

Mademoiselle Lenormand explore toutes les techniques de divination, des cartes de tarot aux lignes de la main en passant par le marc de café, le plomb fondu, les blancs d’œufs, les miroirs brisés ou la cendre soufflée. Elle s’est peu à peu forgé sa propre légende à travers les livres qu’elle a publiés tout au long de sa vie, à tel point qu’il est aujourd’hui difficile de départager le vrai du faux concernant son parcours et ses exploits.

À LIRE  Quinté du lundi 3 octobre 2022 à Enghien-Soisy : pronostic.

Ce qui est certain, c’est qu’elle inquiéta sérieusement Napoléon, qui la fit arrêter et emprisonner à plusieurs reprises et, après une dernière arrestation en Belgique vers 1820, restreignit sévèrement ses activités de voyante.

Partout souffle l’odeur aromatique du café, nouvelle divinité, je me cache au milieu de ce nuage, j’interroge cette précieuse liqueur. Comme le mineur qui parvient à découvrir les métaux les plus riches dans les entrailles de la terre ; ce marc prophétique m’ouvre les portes du passé, du présent et de l’avenir. Marie-Anne Lenormand

Pour en parler

Grâce à

Bibliographie

Générique

Musée Français de la Carte à Jouer à Issy-les-Moulineaux pour son accueil.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire