Trois conseils pour dormir sur un matelas plus vert qui préserve votre santé

Peut-on dormir sur un matelas plus vert et plus sain pour notre santé ? Dans « Beefit for You » dans Europe 1, Perrine Brami, donne des conseils sur un sommeil vert et sain. Un sujet très important car nous passons en moyenne 25 ans entre le matelas et le sommier. Il est donc important de s’interroger sur les matériaux utilisés pour cela. Sortez de la mousse synthétique, faites une place à des matériaux plus respectueux de la planète et qui vous permettent aussi d’être en bonne santé.

Plus léger, moins cher, pratique à rouler, le matelas en mousse présente des avantages indéniables. Cependant, ce ne sont pas les choses les plus respectables de la planète ou de la santé. En usage depuis les années 1930, il est majoritairement d’origine synthétique. C’est notamment le polyuréthane, issu du pétrole, qui peut avoir un impact significatif. « En plus du côté synthétique, ce sont des matières qui vont libérer des pièces changeantes », confirme au micro Europe 1 de Perrine Brami, Alexandre Tepper, fondateur de Cosme, fabricant de matelas.

« Différentes couches de mousse seront incrustées de résine synthétique. Cela dégagera donc également des vapeurs et des substances volatiles. La plupart des matelas sur le marché seront faits de ce matériau. » Face à ce problème, et à la préoccupation environnementale grandissante dans notre société, certains fabricants se sont orientés vers des produits respectueux de l’environnement. C’est le cas de la société Le Matelas Vert qui a produit une mousse à base de soja avec des étiquettes qui contiennent de l’aloe vera, de nombreux composants naturels. Le premier pas vers le sommeil vert, mais il est possible de continuer.

À LIRE  Etape : Nouveau programme "Equilibre et Santé"

Le latex, une matière 100% naturelle

En effet, si la mousse naturelle reste un bon dérivé, le latex est la meilleure solution pour trouver un matelas respectueux de l’environnement et de la santé. « A la base, le latex est une matière liquide qui est récoltée sur l’arbre, l’hévéa, les matelas, va être mise dans un moule qui est chauffé et refroidi plusieurs fois, c’est ce qu’on appelle la vulcanisation, lorsque cette étape est franchie. Le latex va gonfler et prendre dans un état dur qui est finalement la forme finale à incorporer au matelas », précise Alexandre Tepper.

Une technique qui évite l’ajout de produits chimiques, car il suffit de l’action de la chaleur pour façonner les matelas. Sachez toutefois que le nom du préservatif ne s’accompagne pas forcément de respect de l’environnement : il existe des fluides synthétiques dérivés du pétrole, et donc moins respectueux de l’environnement.

Plus vert, plus cher

Un autre avantage du latex par rapport à la mousse synthétique est qu’il peut s’adapter à différentes manières de dormir, améliorant ainsi l’état de fatigue. « Pour les personnes qui vont dormir sur le côté, on va essayer une petite matière souple, pour qu’elles ressemblent à du latex naturel uniquement. Pour les personnes qui dorment uniquement sur le dos et par exemple une grande taille, on va essayer de trouver une combinaison de latex au milieu avec une couche de noix de coco, précise Alexandre Tepper.Enfin, « si vous voulez quelque chose de frais et de moelleux, on utilise du camel ».

À LIRE  Santé : Tous nos conseils pour choisir le bon dentiste !

Laisser un commentaire